Éliminer progressivement les combustibles fossiles au Gabon

Une table ronde des acteurs de la société civile et du secteur privé en vue de l’élimination progressive des combustibles fossiles au Gabon s’est tenue vendredi 7 octobre 2022 à Libreville Organisé par l ’Alliance Panafricaine pour la Justice Climatique section Gabon (PACJA Gabon), et son partenaire l’Agence Suédoise de Développement et coopération Internationale (SIDA), […]

Risques   |     |   RAM   |   gabonenvironnement.com

Une table ronde des acteurs de la société civile et du secteur privé en vue de l’élimination progressive des combustibles fossiles au Gabon s’est tenue vendredi 7 octobre 2022 à Libreville

Organisé par l ’Alliance Panafricaine pour la Justice Climatique section Gabon (PACJA Gabon), et son partenaire l’Agence Suédoise de Développement et coopération Internationale (SIDA), ladite table ronde avait pour objectif de développer des pistes de solutions concrètes dans l’optique d’éliminer progressivement les combustibles fossiles au Gabon.

A cet effet, les participants ont été informés sur les impacts négatifs des énergies fossiles sur l’environnement et la biodiversité ; l’engagement du secteur privé pour une production énergétique à faible émission de carbone a été présenté ; ainsi qu’un exemple de modèle pour une campagne de sensibilisation efficace a été montré.

Conscient des impacts négatifs des énergies fossiles sur notre environnement, l’Alliance Panafricaine pour la Justice Climatique section Gabon (PACJA-GABON), estime qu’il est temps que les parties prenantes conçoivent des stratégies de sortie efficace et veillent à ce, que les économies réalisées servent à réduire les inégalités et à offrir une protection sociale aux plus vulnérables.

Au niveau international, les pays se sont engagés à respecter les objectifs de réduction des émissions dans le cadre de l’Accord de Paris de 2015. Ces efforts visent généralement à remplacer les combustibles fossiles par des sources d’énergie renouvelables, à accroître l’efficacité énergétique et à électrifier des secteurs tels que les transports et les bâtiments. Un défi qui ne peut être relevé par l’implication de toutes les parties prenantes (Gouvernements, Secteur privé, société civile, populations autochtones etc.).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *